elevage-terre-neuve-bib

L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve

L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve

éducation de ses deux mois à sa maturité

* À son arrivée, il vous faudra lui procurer le plus de stimulus possible tout en respectant son rythme et surtout sa croissance….
– à la maison, les bruits sont importants : lave vaisselle, machine à laver le linge, aspirateur, musique, téléviseur, sonneries (téléphone, entrée), les pleurs de bébé (au cas où), l’arrivée de personnes …
– en ville: la laisse, les voitures, les vélos, les trottinettes, la promiscuité avec d’autres chiens et humains inconnus, les klaxons, le train, les feux d’artifices, les fêtes foraines…
– en campagne : les poules, ovins, bovins, caprins, équins, le son du clocher, les feux d’artifices, les autres chiens souvent en liberté
– partout : les humains, les enfants (surtout les cris), les chiens, chats

L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve
Mermaid’s Pride Madezha

*ATTENTION à sa croissance physique et psychique, il ne faut pas non plus brûler les étapes et n’oubliez jamais que votre chiot à besoin de beaucoup se reposer pour avoir une bonne croissance et assimilation de cet apprentissage que vous lui prodiguez! Vous pouvez vous aider de ce tableau :

L education La Sociabilisation de votre Terre Neuve
Rescue Girl dans sa famille ! Quelle super socialisation !

Il faudra donner des ordres simples et rester cohérent dans votre démarche éducative. La capacité de compréhension du chiot s’acquiert empiriquement, l’apprentissage se fait par expériences, plus vos ordres seront simples au départ, mieux ils seront compris et réalisés. Pour réussir l’éducation, utilisez le moins de mots possible, utilisez toujours les mêmes, et ne faites jamais d’infraction aux règles, surtout pendant la première année. Soyez logique et cohérent, utilisez le bon ton de voix, les chiots y sont très sensibles. Faites en sorte que votre chiot ait confiance en vous, c’est très important.

Le chien a besoin d’une structure hiérarchique, pour vivre. A l’état sauvage, le chien fait partie d’une meute avec une hiérarchie bien instaurée. Votre chien va donc tester «sa meute » d’adoption, pour savoir à quel rang il se positionne. Il est impératif que sa place soit au dernier rang, il doit considérer l’ensemble de la famille à un rang supérieur (dominant) et se positionner en dominé. La structure de la relation Homme
– Chien se traduit par un rapport quotidien de Dominant a Dominé dans l’esprit du Chiot.

L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve
Newf Mermaid Bib et Sonja

Un jeune chiot de 2 mois doit pouvoir être manipulé sans aucun souci, il ne doit pas essayer de fuir lorsqu’on le prend dans les bras, ni même fuir à l’approche de ses nouveaux maîtres ou d’autres chiens, il doit être curieux, joueur et à la recherche du contact aussi bien de ses congénères que des humains.
Les premiers jours, votre chiot peut être perturbé, soyez patient. La première nuit, il est probable que votre chiot pleure. Il doit passer par cette étape de séparation de la mère et de ses frères et sœurs, pour son équilibre futur. Il faut le laisser pleurer. Tout rentrera dans l’ordre en 2 ou 3 jours lorsqu’il vous aura pris pour réfèrent. Mettez son panier dans un endroit d’où il ne peut pas surveiller les issues de la maison, vous le mettriez en situation de dominant.

L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve
Le mordillement

Le mordillement peut rapidement devenir pénible si on ne sait pas le gérer, il est pourtant inné pour un tout jeune chiot qui découvre son environnement par ce biais, il est donc nécessaire d’accorder à votre chiot le droit de mordiller certains objets (jouets, balles…) et de lui en interdire d’autres (chaussures, pieds de table…). De plus, il aura tendance à vous mordiller les mains, ne le laissez pas faire sous peine qu’à long terme la force de sa mâchoire et de ses dents ne vous fasse très mal. Si votre chiot vient à vous mordre puis lèche l’endroit de la plaie, cela correspond, dans la meute à un rituel d’apaisement, ce qui signifie chez le chien « je t’ai mordu, mais je ne t’en veux plus puisque tu te soumets ! ».

En ce qui concerne les jeux de traction réciproque avec un jouet ou un chiffon, il faut apprendre à votre chiot à lâcher l’objet quand vous l’aurez décidé, encore une fois, vous devez être maître du jeu. Si votre chien gagne, il devient, par là même, propriétaire de l’objet et pourra, à l’âge adulte présenter des comportements déviants de garde d’objet. Cet exercice, quand il est bien réalisé, a toutefois l’avantage de canaliser votre animal sur une attitude instinctive de « prédation contrôlée », le chien vous laissant le droit de vous approprier l’objet vous reconnaît ainsi comme son dominant hiérarchique. Par la suite, si l’intérêt pour ce jeu est assez fort pour votre chiot, il vous permettra de faire face à certaines situations de stress, par exemple, si vous sentez que votre chiot rentre dans une phase de peur à l’approche des enfants, des véhicules ou de tout autre stimulus extérieur, il sera aisé de détourner son attention de la situation stressante par ce jeu.

Ne caressez pas le chiot à sa demande, c’est à vous d’initier les contacts et de le caresser quand vous le souhaitez, vous devez être capable de le repousser quand cela est nécessaire.

Laissez le chiot s’ébattre autant qu’il le souhaite et qu’il en a besoin, mais ne le forcez pas à réaliser un exercice excessif. Il doit faire son squelette avant sa musculature. Ne le faites pas sauter avant un an au moins (mais laissez le faire s’il en a envie !), les sauts trop répétés peuvent entraîner des problèmes ligamentaires et squelettiques .

Habituez votre chien à être seul, vous devez partir en ignorant le chien, au retour ne caressez le chien que lorsqu’il sera calmé. Ignorer ses joies, il se contrôlera d’autant mieux après. Ce qu’il faut comprendre c’est que vous ne devez pas instaurer de rituel de départ (qui consiste à rassurer le chiot, le caresser avant de partir et lui dire que vous allez revenir), et ne pas instaurer de rituel de retour (c’est à dire les retrouvailles).
Regardez surtout qu’il ne puisse pas se faire mal pendant votre absence. Il a Les câbles d’électricité peuvent être un jeux très intéressant

Un détachement mal conduit peut aboutir à « l’anxiété de séparation ». Le chien se met alors en état d’alerte et d’instabilité émotionnelle. Il va détruire tout ce qui se trouve à sa portée pour dévier cette tension.
Si le chiot se met sur le dos, cela veut dire qu’il se soumet. Il ne faut pas le punir dans cette position. Il est impératif de sortir votre chiot le plus souvent possible et dans des endroits fréquentés. Plus il a de contacts durant sa jeunesse, plus il sera sociable.

elevage terre neuve raymond
Mermaid’s Pride Raymond

L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve
Comment punir son chien ?

La marche en laisse

Habituez-le très tôt à marcher en laisse, en douceur sans tirer. (Méthode naturelle, méthode positive).
Commencez par l’habituer au collier, puis vous pouvez l’habituer au collier et à la laisse (sans conducteur) à l’intérieur de l’habitation. Lorsque vous lui mettrez la laisse pour la première fois et que vous avancez sa première réaction sera sûrement de tirer en arrière et de se débattre. Pour cela accroupissez-vous et appelez-le gentiment. Félicitez-le dès qu’il est à vos pieds.
Il ne faut pas tirer tout le temps mais par petits à-coups en l’appelant et en le félicitant dès qu’il arrive. Cet exercice ne doit pas dépasser 5 minutes afin de maintenir l’attention du chiot (utilisez une laisse courte et un collier mais pas de harnais).
C’est à votre chien de vous obéir

Ce video est fait avec un jeune mâle en pleine puberté
https://www.facebook.com/lida.meirlaen/videos/10214870258299732

L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve
L’arrivée  la maison

Le changement de propriétaire est assez traumatisant pour le chiot, il perd d’un seul coup ses repères : sa mère, ses frères et sœurs et son environnement.
Lorsque vous arrivez chez vous montrez lui en premier où il doit faire ses besoins (ce sera probablement sa première envie en descendant de voiture) puis donnez-lui à boire.
Laissez le chiot faire le tour du propriétaire afin qu’il se familiarise avec son nouvel environnement.
Si vous possédez d’autres chiens il est préférable de lui présenter à la fin de cette visite.
Une fois celle-ci terminée, vous pouvez lui donner à manger car il n’a rien eu avant de partir pour éviter qu’il soit malade en voiture.


L-education-La Sociabilisation de votre Terre-Neuve
L’apprentissage de la propreté

La propreté : Il faut sortir systématiquement le chiot après les repas ou après le réveil, toujours l’accompagner lors de cette sortie et le récompenser lorsqu’il a fait ses besoins (une simple caresse suffit). En journée, une sortie toutes les 4 heures, dans la mesure du possible, permettra une bonne acquisition de la propreté. On ne doit pas lui mettre le nez dans ses déjections, cela ne sert à rien. Le nettoyage des déjections du chiot doit se faire en dehors de sa présence. Ne nettoyez pas à l’eau de javel, elle incite le chiot à faire ses besoins à cet endroit. Prenez un produit qui sent bon.
Il faut toujours réprimander le chiot sur le fait, sinon il ne comprendra pas le « pourquoi » de votre comportement, après coup.